Message de l’ADAPEI de Haute Loire

PROJETS ADAPEI43

L’Adapei43 accueille 678 usagers dans 16 établissements et services répartis sur les sites du Puy, Langeac et St Sigolène et emploie environ 400 salariés. Le village de St Hostien a été le premier à accueillir un établissement pour enfants, lequel a progressivement évolué vers un foyer d’accueil médicalisé pour adultes dénommé Foyer du Meygal. Une seconde structure d’accueil « Epeap » installée à côté du FAM du Meygal accueille 18 enfants handicapés depuis 2014.

Après 47 années d’existence, un projet de rénovation du foyer du Meygal s’avérait nécessaire, des études ont alors été engagées en 2016. La présence des résidents n’étant pas compatible avec la mise en œuvre de ce projet, la direction en place a trouvé un hébergement provisoire et les résidents ont déménagés au Centre hospitalier Emile Roux en novembre 2016.

Un projet de cette ampleur nécessitant du désamiantage, de la reconstruction et de la construction neuve soit 2000m2 de surface totale pour un budget d’environ 5Meuros, est un chantier au long cours. Plusieurs étapes d’étude technique, architecturale, financière et de consultation des entreprises ont été menées durant l’année 2017.

En décembre 2017, nous avons été confrontés à un moment critique de la vie du projet puisque nous avons appris que nous ne pouvions pas rester dans les locaux du Cher au-delà du mois d’Août 2018. Nous devions donc prévoir un nouvel hébergement provisoire pour nos résidents. Parallèlement à cela, le résultat de l’appel d’offres nous a apporté de mauvaises surprises, des surcoûts conséquents par rapport aux estimations économiques initiales.

Considérant les difficultés de nos résidents, il n’était pas envisageable de déménager provisoirement une seconde fois. Ces changements de lieux de vie sont très perturbants pour des personnes handicapées ; ils ont forcément des conséquences délétères sur leur état de santé physique et mental ; ils le sont également pour les professionnels qui ont déjà fait de gros efforts d’adaptation lors du 1er déménagement.

Une opportunité s’est alors présentée permettant de résoudre ces deux difficultés majeures. La mise en vente du bâtiment du SSR (soins de suite et de réadaptation) de Rosières. C’est un bâtiment de 2500 m2 composé de 39 chambres, d’un parc arboré de 1 hectare situé au centre du village et à un coût inférieur à notre programme neuf. En outre, la libération des lieux par le SSR en fin d’année 2018 nous permet de libérer les locaux du Cher dans un délai raisonnable et d’effectuer un déménagement définitif dans des locaux agréables et complètement adaptés à nos besoins.

Il est bien évident que cette décision a été pesée, sous pesée et murie car l’ensemble des membres du conseil d’administration de l’Adapei 43 ainsi que l’équipe de direction sont conscients des multiples conséquences, y compris bien sûr pour la commune de St Hostien et ses habitants.

C’est bien en premier lieu la santé des résidents qui a primé et les difficultés que nous aurions pu rencontrer les concernant face à un second déménagement provisoire. D’autres facteurs économiques et calendaires ont ensuite pesé dans la balance.

Néanmoins, le site de St Hostien accueille toujours et pour longtemps l’établissement pour enfants dénommé « l’Epeap ». L’ADAPEI43, propriétaire des bâtiments du site du Meygal souhaite exploiter ce patrimoine immobilier ; l’association s’engage dès à présent dans une réflexion sur leur devenir. Leur situation géographique à l’Est du département est très favorable par rapport aux bassins de population et à leur évolution démographique. Nous sommes donc très optimistes quant à leur utilisation future.

Cet épilogue vient ainsi clore cette douloureuse période transitoire pour nos résidents, leurs familles et nos salariés du FAM le Meygal.

Il nous semblait très important de vous donner toute l’information utile à une bonne compréhension des raisons qui ont présidées à ce choix. Nous remercions chaleureusement la municipalité de St Hostien qui a fait preuve de beaucoup d’abnégation et de compréhension face à cette décision associative. Nous sommes très reconnaissants à la commune, à ses élus et à ses administrés qui ont depuis de nombreuses années, fait preuve d’une grande tolérance et d’un sens de l’accueil des personnes en situation de handicap remarquable.

Daniel Parrat, Président

Corinne Chervin, Directrice générale

5a9d2f011948696448b82cdc6c6ab3c59999999